Théâtre Pince-Farine

Visité: 52 fois
Commander
[197-?]. - Photographie représentant deux comédiennes de la troupe de théâtre Pince-Farine. La troupe Pince-Farine voit le jour en 1978 à l'initiative de Jasmine Dubé, Francine Dion, David Lonergan et Marc Pache. Elle crée des oeuvres s'adressant aux jeunes ou moins jeunes, écrites par des auteurs de l'est du Québec qu'elle diffuse à l'échelle régionale ou nationale. De 1978 à 1981, la troupe vit le retour à la terre, la vie en commune, l'esprit révolutionnaire et crée ses premiers spectacles tel la mini-série "On reste pour bâtir" (1979). Par la suite, Pince-Farine quitte La Martre pour Sainte-Anne-des-Monts où elle s'installe en théâtre d'été jusqu'en 1985. La troupe y joue ses premières réalisations pour l'enfance et la jeunesse et innove par une nouvelle forme de création collective illustrée entre autres par "La Gaspésie quand on y vit"(1981). À partir de 1981, la troupe se consacre à jouer des textes d'auteurs. Elle réalise des créations à succès : "L'été des carcasses "(1983), "Caméléonne" (1984) de David Lonergan et "Bouches Décousues" de Jasmine Dubé qui connaissent un succès appréciable. En 1986, la troupe se scinde en deux et la branche montréalaise, composée de Jasmine Dubé et Marc Pache, prend le nom de Théâtre de Bouches Décousues. David Lonergan et Francine Dion assument la permanence gaspésienne. Jasmine Dubé réalise des succès à Montréal avec "Bouches Décousues" et "Le mot de passe" tandis que David Lonergan assure sa réussite avec la création "Les Otages" (S.O.S Hold up). Enfin, en 1988, les deux troupes se fusionnent sous la seule appellation de "Théâtre Pince-Farine". En 1988-1989, la troupe réoriente ses objectifs en vue de faire connaitre les auteurs de l'Est au reste de la province. Le théâtre déménage son administration à Bic et ouvre à Percé à l'été 1989 le théâtre populaire de la Gaspésie qui présente "Ça tourne autour de lit". Au cours des deux étés suivant il présente successivement "Les contrebandiers" et "L'Été des carcasses" qui met fin à l'expérience de Percé. La dernière représentation de Pince-Farine a eu lieu au Musée régional de Rimouski en mai 1992 alors qu'était présenté un oeuvre inspirée de la poésie de Françoise Bujold : "À toi qui n'est pas né au bord de l'eau". Le théâtre Pince-Farine a suspendu ses activités depuis. Référence obligatoire: Musée de la Gaspésie. P1/16/1. Fonds d'archives: P140 Fonds Théâtre Pince-Farine Pour en savoir plus: David Lonergan, "La petite histoire de Pince-Farine", Gaspésie, 1981, no. 72 & 73, p. 13.

Référence :

Musée de la Gaspésie. . Z-217.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *